Foire Aux Questions

A quel garage solidaire dois-je m’adresser ?

Les trois garages actuellement gérés par l’association sont répartis sur les départements du Jura et du Doubs. Dans l’absolu, vous pouvez vous adresser à n’importe lequel des trois, mais nous vous incitons fortement à préférer celui qui est le plus proche de votre domicile ou de votre zone de déplacement afin de limiter les coûts et les temps d’intervention aussi bien pour vous que pour nous.

Puis-je donner n’importe quel véhicule ?

Clairement, non. Tout d’abord nos garages ne sont pas équipés pour prendre en charge les très gros véhicules, on se limite donc aux véhicules de taille modeste allant du deux roues motorisé au petit utilitaire de type fourgonnette.

Ensuite, on doit s’assurer que le type de véhicule est adapté pour rendre le service attendu aux bénéficiaires et que son état général nous permettra de le réparer à un coût raisonnable, compatible avec le budget moyen de nos bénéficiaires.

Sur la base de ces considérations, l’association se réserve donc le droit d’accepter ou non les véhicules qui lui sont proposés en donation.

Est-il toujours intéressant de donner un véhicule ?

Chaque cas est particulier. La pertinence du don de véhicule dépend de nombreux paramètres comme l’état du véhicule, sa valeur vénale, votre niveau d’imposition, mais aussi de l’éventuel projet de remplacement que vous pourriez avoir et de votre motivation à accomplir un geste d’entraide. Mais l’expérience montre que c’est une opération très souvent rentable sur le plan financier car la déduction d’impôt que vous en retirez a toutes les chances de dépasser les éventuelles conditions de reprise habituelles des garagistes dans le cas où vous envisagiez de racheter un véhicule neuf.

Pourquoi nos garages parviennent-ils à pratiquer des tarifs aussi bas ?

Les raisons sont multiples :

– Tout d’abord nous n’effectuons que les réparations strictement nécessaires à la remise en circulation du véhicule, c’est à dire tout ce qui permet de rouler en sécurité et de passer le contrôle technique. Les réparations cosmétiques préventives ou d’amélioration n’entrent pas dans notre périmètre (sauf pour la courroie de distribution, seul élément que nous remplaçons systématiquement à titre préventif).

– Nous sommes beaucoup plus libres dans nos choix que ne le sont les concessionnaires ou les garagistes de grandes enseignes qui doivent se conformer à la politique de leur maison mère.  Ils peuvent par exemple être contraints d’utiliser uniquement les pièces fournies par le réseau et provenant de tel ou tel fournisseur, ils ne pourront pas non plus utiliser de pièces ayant des défauts d’aspect ni même de pièces d’occasion quand bien même elles seraient parfaitement fonctionnelles.

– Notre fonctionnement associatif nous incite à une gestion frugale et efficace : nous limitons nos coûts fixes au strict nécessaire pour accomplir notre mission. Comme toute association «loi 1901», notre but est non-lucratif, ce qui signifie que nos bénéfices ne servent qu’à prendre en charge les salaires de nos employés et nos coûts de fonctionnement, nous n’avons pas d’actionnaire à rémunérer.

– Enfin notre statut d’organisme d’utilité publique nous rend éligible aux dons déductibles des impôts. Nous sommes donc attractifs pour les donataires de véhicules, ce qui nous permet d’en récupérer une quantité suffisante pour alimenter notre activité.